Notre Dame de Protection

Souscription publique

Soucieuse de la préservation de son patrimoine culturel et historique la ville de Cagnes-sur-Mer a entrepris, après de nombreuses études et diagnostics, un vaste chantier de restauration de l’édifice au cœur du Vieux-Bourg. Après la restauration complète de l’église Saint Pierre du Haut-de-Cagnes, la ville s’occupe donc de cette chapelle qui inspirât tant d’artistes au premier rang desquels on trouve Renoir et Deconchy. Le montant des travaux s’élève à 347 895 €

Les travaux

Tout d’abord, il sera nécessaire de restaurer les extérieurs avec une purge des enduits et une dé-végétalisation de la façade. Les maçonneries seront consolidées par des injections de chaux puis l’ensemble des façades seront enduites à la chaux également. Les fissures seront également reprises.
À l’intérieur de la nef et de la chapelle latérale, la réfection portera sur les sols, l’éclairage, les enduits, les menuiseries en bois et les vitraux.
Enfin, les décors dans l’abside seront sauvegardés grâce au travail de restaurateurs spécialisés dans les fresques.
Pour améliorer l’accessibilité de la chapelle un sas avec des grilles sera créé pour permettre une plus grande ouverture au public.

Sauvegarder un témoin historique précieux

À l’issue des restaurations menées, la chapelle Notre-Dame de Protection retrouvera ses différentes missions lors de visites guidées et de célébrations. Comme la Saint Roch le Saint Patron de Cagnes célébré le 15 août.
La restauration de la chapelle permettra également de valoriser le riche mobilier présent à l’intérieur de la chapelle tel que la statue de Saint-Roch et son dais classé mais aussi plusieurs tableaux.

Grande souscription publique

Aujourd’hui vous avez la possibilité de participer au financement de cette restauration unique d’envergure par le biais d’une souscription ouvrant droit à une défiscalisation. Particuliers ou entreprise rejoignez ce chantier grâce à un don. La ville a confié cette souscription à la Fondation du Patrimoine qui sauve chaque année plus de 2000 monuments historiques. Vos dons ne seront versés au maître d’œuvre qu’à la fin du chantier afin de garantir leur bon usage .

Pour y participer :

rendez-vous sur la page fondation-patrimoine.org pour en savoir plus et réaliser un don en ligne
faire un don par chèque adressez un chèque à l’ordre de «Fondation du patrimoine – chapelle Notre Dame de Protection à Cagnes-sur-Mer», à l’adresse :

Fondation du patrimoine – Délégation Alpes-Maritimes
CCI de Nice Côte-d’Azur – 20, boulevard Carabacel CS 11259 – 06005 NICE Cedex 1
Tél : 04 93 13 73 47
rejane.lavagna@fondation-patrimoine.org

Ce mois-ci
Signature officielle de la convention de souscription, le vendredi 28 mai 2021 par Louis NEGRE, Maire de Cagnes-sur-Mer et Jean-Louis MARQUES pour la Fondation du Patrimoine, en présence de Sophie TRAMONTI, architecte.

L’histoire de la Chapelle
La chapelle Notre-Dame de Protection à Cagnes-sur-Mer est née sous la forme d’un oratoire au XIVème siècle. Lors de la guerre de Trente ans, le traité de Péronne est signé en 1641. La principauté de Monaco passe alors du protectorat espagnol au protectorat français.

Une invocation politique à la Vierge pour assurer la protection de Monaco
En 1645, Jean-Henri Grimaldi, marquis de Courbons mais aussi baron de Cagnes transforme cet oratoire en chapelle pour commémorer la libération du protectorat espagnol et la protection du roi de France. Il construit la nef faisant de l’oratoire le chœur de la chapelle.

En 1652, le baron de Cagnes y fait ajouter la chapelle latérale et le clocher. La construction du porche n’apparaît que plus tardivement.

En 1936, l’abbé Malplat observe sous l’écaillement du badigeon un ensemble d’autres couleurs ; les peintures murales de l’abside sont alors découvertes sous cet enduit et dégagées. Un magnifique décor peint est ainsi découvert. Il pourrait dater de la fin du XVIème siècle.

Depuis le 4 avril 1939, la chapelle est classée Monument Historique tout comme ses objets mobiliers intérieurs.