Bienvenue sur le site officiel de la ville de Cagnes-sur-Mer

Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Couvre-feu des mineurs - Du 1er avril au 31 octobre

Couvre-feu des mineurs
Du 1er avril au 31 octobre

Pendant la belle saison, certains parents seraient tentés de laisser leurs enfants traîner seuls dans la rue. Pourtant lorsque la sécurité des plus jeunes est en jeu, Louis Nègre prend ses responsabilités et pallient à leur laxisme.

arrete_mineursC’est sans doute le premier à avoir pris un arrêté pour protéger les mineurs de moins de 13 ans entre 23h et six heures du matin. Cette mesure municipale oblige l’enfant à être accompagné d’un adulte pendant cette plage horaire, « il s’agit de la sécurité de l’enfant avant tout, mais aussi d’un peu de bon sens. Je ne supporterais pas que par négligence, il arrive quoi que ce soit à un gamin laissé seul dans la rue la nuit ». La plage horaire est volontairement large car nos régions méditerranéennes, l’été est propice à la vie extérieure, on peut rentrer d’un match de foot entre copains…

affiche_arrete_mineurs

Afin d’assurer le respect de la mesure, Dominique Schmitt, adjoint délégué à la sécurité, rappelle le partenariat police municipale / police nationale qui donne d’excellents résultats toute l’année. « La police municipale peut agir sur le terrain en prévention jusqu’à 22h, puis c’est la police nationale qui prend le relais, épaulée par le Centre de Supervision Urbain municipal (CSU) qui veille 24h sur 24 sur les écrans de contrôle des caméras de vidéoprotection. » Cette année, une patrouille dédiée aux troubles nocturnes sera mise en place jusqu’à 2 heures du matin.

Et cela fonctionne puisque le Maire se félicite de n’avoir eu que deux incidents depuis la mise en œuvre de l’arrêté en 2000. L’un en 2006 et l’autre en 2007. « On reconduit l’enfant au domicile avec un rappel de la règle aux parents pour les responsabiliser, on les informe également qu’ils peuvent faire l’objet de poursuites pénales » insiste Louis Nègre. Les parents qui ont levé le pied sont donc prévenus, pour la sécurité de leurs enfants, mieux vaut ne pas les laisser traîner sans surveillance.

En savoir plus – Cliquez ici

Scroll Up