Exposition Château-Musée

Empreintes du rêve Aborigène

L’art aborigène est découvert en 1971 grâce à l’initiative d’un jeune instituteur qui créé malgré lui le mouvement de Papunya en réunissant une première « exposition » collective.
Cette réalisation déclenche un vaste mouvement de réhabilitation de l’iconographie aborigène traditionnelle et un profond renouvellement des pratiques. Des artistes issus en particulier du clan Pintupi abandonnent alors les pigments traditionnels pour s’approprier des peintures acryliques et transposer sur des supports en toile les motifs ancestraux réservés, par le passé, aux seuls initiés.
Leur travail qui depuis essaime au sein de nombreuses coopératives d’artistes connaît rapidement un retentissement international. A partir du début des années 1980, les femmes, longtemps exclues de ces démarches artistiques, s’émancipent et prennent part à l’aventure en recourant à des couleurs plus vives et à des motifs liés à la nature.

Cette exposition propose un voyage aux antipodes, à travers le temps et l’histoire des aborigènes.

Télécharger le guide de visite – Cliquez ici