Humains

Exposition à la mairie du Cros

Ce rouleau a une histoire – Née dans une nombreuse fratrie, Brigitte Lurton a appris très tôt les différences d’un être à un autre, à observer, à être surprise par l’inconnu que renferment même les plus proches, quoique issu des mêmes parents, ayant reçu la même éducation, vécu leur enfance dans les mêmes lieux, au milieu des mêmes gens. Entre 25 et 40 ans Brigitte a déménagé tous les deux ans et dû s’adapter très vite, brûler les étapes des contacts. Et pour la théorie,  la lecture qui la nourrit, est la rencontre d’autres, au-dessus du temps et de l’espace. Cette constatation de l’infinie diversité de l’humain, malgré que, à peu de choses près, l’anatomie et la physiologie nous soient communes. C’est le petit pourcentage des différences qui fait l’amour ou la haine

Un deuil douloureux l’a arrêtée net dans sa pratique légère du dessin. Un rouleau de calque ancien, trouvé dans le placard d’une maison, dormait dans un coin de son bureau. L’artiste l’a installé sur sa table à dessin et a démarré, plus elle avançait plus elle avait la certitude de délivrer là un message profondément ancré. L’unicité magnifique de l’individu, l’humanité dans ce qui la relie, le monstre économique dont elle a accouché et qui l’étouffe.

Dérouler sur un papier fragile le monde humain, la civilisation contemporaine, faire un point d’une seconde focalisé sur une thématique, aussitôt les chiffres ont changé. De l’Antarctique à la Papouasie, de Tahiti au Vietnam, on retrouve les mêmes fabricants, les mêmes produits qui tournent sans cessa autour de la planète dans un ballet destructeur. PIB, espérances de vie, entreprises mondiales par nombre de salariés, automobiles, téléviseurs, chaînes télévisées, démographie, pétrole, céréales, multinationales alimentaires, embouteillages célestes, peuples de la terre, le marché de l’art, animaux captifs, arbres, eau, cobalt, abondance et destruction au Congo, enfance, concentré de tomates, jeans, chaussures de sport, couche-culotte, porc industriel, cosmétiques, ordures…………………………………………………………..

Vietnam, on retrouve les mêmes fabricants, les mêmes produits qui tournent sans cessa autour de la planète dans un ballet destructeur. PIB, espérances de vie, entreprises mondiales par nombre de salariés, automobiles, téléviseurs, chaînes télévisées, démographie, pétrole, céréales, multinationales alimentaires,