Eco-quartier de la Villette

Louis NÈGRE, Maire de Cagnes-sur-Mer, Président délégué de la Métropole Nice Côte d’Azur
invite les Cagnois à la réunion publique de présentation de l’avancement du projet
« la Villette, un écoquartier en cœur de ville ».

Samedi 8 décembre à 10h30 – Salle Espace Centre, 5 avenue de Verdun.

Dans le cadre du plan quartier, le centre-ville n’est pas en reste du point de vue des réhabilitations urbaines et des projets de quartier.

Après le nouveau Cours du 11 Novembre, dont la requalification a été saluée par tous, le nouveau quartier du Béal qui finit d’émerger, le nouveau quartier de la gare qui donne un visage apaisé et plus humain à l’ensemble résidentiel, des projets audacieux sont d’ores et déjà programmés : comme la nouvelle gare, la requalification de la place Sainte Luce, l’aménagement du quartier ouest du village de pêcheurs et un nouveau quartier en centre-ville : l’éco-quartier de la Villette.

Ce dernier répond au besoin de développement du centre-ville en gardant un cœur de cité à visage humain en faisant notamment la part belle aux espaces publics et aux espaces verts.

L’éco-quartier de la Villette prévoit un vaste projet de restructuration de la rivière la Cagne et de son parc arboré en plein centre-ville, assurant ainsi une continuité entre le parc naturel des bouleaux en aval, et le parc des Bugadières en amont. « C’est le grand projet du centre-ville pour le mandat 2014-2020 » avait annoncé Louis Nègre, qui tient à souligner également que la patience doit être de mise, car les études obligatoires ont déjà démarré et le premier coup de pioche interviendrait dès 2020.

Le 16 décembre 2017, le lauréat du concours d’architecte a été dévoilé : Il s’agit du cabinet d’architecte de renommée internationale J-M Wilmotte, dont la proposition comporte de nombreux atouts :

Un ensemble de style néo-provençal dans la continuité du Cours du 11 Novembre. L’aménagement demandé des abords de la Cagnes en espace naturel soigné, un édifice culturel public, un parking en ouvrage qui fera écran avec l’autoroute au moyen d’un jardin suspendu. Le signal historique du Haut de Cagnes restera visible depuis l’autoroute et le pont Cyrille Besset, c’était une demande expresse de Louis Nègre. Au pignon de cet édifice, un « signal » très contemporain en forme de trophée habillé de voiles de verre accueillera restaurant bistrot signé Paul Bocuse à l’étage et comportera une terrasse panoramique.

Le cahier des charges prévoit 1/3 d’équipement privé et 2/3 d’équipement public :

Des habitations : 526 logements supplémentaires dont 30% pour actifs

Des commerces de rez-de-chaussée et des activités sur 9485 m ² dont un équipement commercial capable de renforcer l’attractivité de centre-ville (Monoprix)

Un parking en ouvrage de 1100 places dont 800 publics

L’aménagement paysager des berges de la Cagnes et du parc des Canebiers

Un équipement culturel public de 1259 m²

Des espaces publics arborés et laissant la priorité aux modes de déplacements doux

Un signal contemporain vitrine pour Cagnes faisant pendant au signal historique du Haut de Cagnes.