Enregistrer

Le Cros-de-Cagnes

Ici, vous êtes au Cros-de-Cagnes. Attendez-vous à cette réponse si vous vous adressez à un riverain du « village des pêcheurs », même si ce quartier particulièrement attractif fait bien partie officiellement de la ville de Cagnes-sur-Mer. Pour tenter de mieux comprendre cet attachement quasi viscéral de ses habitants, il faut remonter à sa création dont le 200e anniversaire a été célébré en grande pompe dans une ambiance festive au cours de l’été 2013. A l’origine, des pêcheurs Génois ont jeté leurs filets dans la baie Crossoise et sans doute charmés par le site, certains d’entre eux ont décidé de jeter l’ancre et de s’y installer avec leur famille.

A partir de là, le village a grandi. Mais il a su conserver son âme, tant au plan urbanistique – rénovation des rues du cœur du village et bord de mer – que dans la célébration des traditions : Fête de la Mer et des Pêcheurs au début de l’été, avec notamment le défilé de Saint-Roch. Arborant leurs tenues traditionnelles – polo blanc aux rayures bleues – les hommes de la Mer transportent fièrement leur Saint-Patron, suivi par un important cortège jusqu’à la chapelle St-Pierre où l’office religieux débordant le parvis est célébré avec ferveur sur ce lieu hautement symbolique construit avec la participation des pêcheurs de 1862 à 1867.

Le Cros s’est même doté d’une Commune Libre, qui participe elle aussi à faire vivre les traditions et animer régulièrement le village, tout comme l’Amicale San Peire dei Pescadou et la quinzaine d’associations attachées à cultiver cet art de vivre propre aux gens de la mer.

A consommer sans modération !

Enregistrer

200 ans du village des pêcheurs – Les Crossois attachés à leurs traditions

Le 1er juin 2013, le Cros-de-Cagnes a célébré ses 200 ans. Un temps fort de la vie locale qui a réuni pas moins de 16 associations et les chorales locales pour fêter cet événement qui a connu un grand succès populaire.
Très attachés à leurs traditions et à leur identité, les Crossois ont souhaité conserver une trace de cet anniversaire, en scellant un parchemin-souvenir dans le premier bâtiment public construit au bord de mer : la prud’homie.

Une cérémonie était organisée pour l’occasion le 9 novembre 2013, en présence des différents acteurs, au premier rang desquels on notait la présence de Georges Toesca à l’origine de la manifestation, dont la légendaire discrétion était une nouvelle fois soumise à rude épreuve. Sous les applaudissements du public, le Maire lui en effet remis un presse-papier, symbolisant ces 200 ans du Cros, pour le remercier de son heureuse initiative.