Bienvenue sur le site officiel de la ville de Cagnes-sur-Mer

Menu
Vous êtes ici : > > Le moustique tigre

Le moustique tigre

Installé dans notre département depuis 2004

Aèdes Albopictus ou moustique tigre est aujourd’hui présent dans 33 départements en France (niveau 1 – présence avérée). 2016, en quelques chiffres, pour les Alpes Maritimes :

  • Pour la présence du moustique : 58 signalements (dont 17 cas avérés).
  • Pour la transmission du virus à l’homme : AUCUN CAS AUTOCHTONE DÉCLARÉ

Néanmoins, la surveillance opérée par les autorités compétentes montre que le moustique est toujours aussi présent en 2017. RESTEZ DONC VIGILANT !

Qui est le moustique-tigre ?

Espèce très invasive d’origine tropicale (Asie du Sud-est), reconnaissable à ces zébrures qui parcourent son corps effilé.
Transmets à l’homme les virus de la dengue, du chikungunya et récemment du Zika.
Il n’est pas lui-même porteur des virus. Il ne fait que les transmettre lorsqu’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée par un virus.

Son cycle de vie – Plus d’infos
Son espérance de vie est de 2 semaines à 1 mois.
La femelle pond 150 œufs tous les 12 jours, dans un milieu aquatique stagnant.
Il hiberne à l’état d’œuf en hiver (novembre) pour éclore au printemps (mi-avril, mai), avec l’ensoleillement et la hausse des températures.

Comment lutter
contre sa prolifération ?

Éliminez les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, pneus usagés, déchets verts
Changez l’eau des plantes et des fleurs régulièrement. Supprimez les soucoupes des pots de fleurs ou remplacez l’eau des vases par du sable humide.
Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyez régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainages.

Documents d’information
Check-list
Dépliant d’informations
Affiche générale
Affiche – Immeubles collectifs
Affiche – Cimetières
Les conseils aux voyageurs
Site de référence
www.albopictus06.org
Signaler la présence
d’un moustique tigre

signalement-moustique.fr
Conseils
Faîtes appel à un professionnel spécialisé, ayant « pignon sur rue », dans la lutte contre les nuisibles (hygiène 3D 4D) – Demander ses références.
Demandez un avis médical avant toute utilisation d’un produit chimique.

Couvrez les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins) avec un voile moustiquaire ou un simple tissu.
Couvrez les piscines hors d’usage, évacuez l’eau des bâches ou traitez l’eau (eau de Javel, galet de chlore).
Débroussaillez et taillez les herbes hautes et les haies, élaguez les arbres, ramassez les fruits tombés et les débris végétaux.
Réduisez les sources d’humidité (limitez l’arrosage)

Comment se protéger ?

Repousser le moustique
Abaisser la température à l’intérieur des locaux.
Utiliser un ventilateur pour perturber son vol.
Utiliser des rideaux et/ou des moustiquaires sur vos ouvrants.

Se protéger des piqûres insecticides
Utiliser des vêtements amples et longs.
Utiliser pour votre peau, un produit répulsif, vendu en pharmacie
Télécharger les recommandations du ministère de la santé
Utiliser dans votre environnement proche, des produits répulsifs (plantes naturelles, spirales, …)
Attention ! Ces produits sont agressifs. Une exposition ou une utilisation inadaptée peut avoir des conséquences sur votre santé.

Tuer les moustiques adultes et les larves
Soit avec des produits chimiques dits biocides – Plus d’infos
Il est plus efficace et plus facile d’éliminer les larves.

Soit avec des pièges (piège à CO2, raquettes, lampes ….) (pour les moustiques adultes principalement)

Quels sont les acteurs qui interviennent dans cette lutte ?

Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes : il organise et anime le réseau de surveillance de la colonisation du moustique. Il lutte contre sa prolifération en réalisant des opérations de destruction des larves et des adultes en cas de présence avéré de ce moustique.

L’EID Méditerranée suit l’évolution de la colonisation de ce virus sur le territoire. Elle assure un rôle d’information et de sensibilisation du public. Elle réalise les opérations de destruction des larves et des adultes lorsqu’un cas avéré à la demande du Conseil départemental.

L’Agence Régionale de Santé PACA (ministère de la santé) a en charge la surveillance épidémiologique (étude de cas humains). Elle recense les personnes ayant contracté le(s) virus. Elle assure l’information et la sensibilisation des professionnels de santé  pour améliorer le dépistage de malades.

La commune de Cagnes-sur-Mer est le relais local de ces 3 partenaires institutionnels. Elle assure la sensibilisation du public. En 2017, une campagne plus ciblée est organisée auprès des campings, des immeubles collectifs (syndic), des cimetières, des jardins familiaux et du grands public par la diffusion d’affiche et de dépliants.

Elle met en place des mesures appropriés pour éviter la prolifération du ce moustique dans les espaces, équipements et bâtiments publics de la ville.

Le service Communal Hygiène et Santé
se tient à votre disposition pour tout renseignements.

hygiene.salubrite@cagnes.fr – 04 93 22 19 75


Scroll Up