Enregistrer

La Gare

Le quartier de la gare a joué un rôle important dans la transition entre le vieux bourg de Cagnes et « le Logis » du XIXe et la ville moderne de Cagnes-sur-Mer, qui s’est développée à partir des années 1930 et a connu un essor fulgurant dans les années 60.

Dans les années 1930, les derniers tramways sont mis hors service. 60 ans plus tard, le quartier est tombé en désuétude : bâtiments délabrés, rideaux baissés pour la plupart des enseignes, aménagement urbain quasi inexistant et gare SNCF décapitée et marquée par les années.

A partir de 1996, le changement est engagé avec l’apaisement de la circulation des ruelles et leur rénovation, le remplacement de l’habitat indigne, ainsi que l’établissement du CCAS.

Aujourd’hui le quartier va voir son profil changer radicalement avec la création d’une nouvelle place publique, l’esplanade de la Gare autour de laquelle vont s’articuler les éléments du Pôle d’Echange Multimodal : Un lieu unique pour favoriser le report modal des transports automobiles polluants vers le train, le vélo, le tramway bientôt à proximité. La gare elle-même va retrouver un aspect digne de ce nom.

Au projet confié à Gares et connexions, s’ajoute la création du parking Silo, des travaux importants de lutte contre les inondations, et l’aménagement du barreau Lambert May pour embellir et apaiser le quartier. Le lit du Malvan voit en effet son canal sous-terrain doubler de capacité grâce à des travaux importants sur 400 mètres linéaires.

Le Barreau Lambert May, lui, permettra d’ouvrir une voie de contournement du quartier pour rejoindre l’autoroute, assorti d’une promenade paysagère et d’un jardin public pour le bonheur des riverains comme des passants. L’ensemble verra la plantation de 100 arbres et 1600 arbustes pour oxygéner et climatiser le quartier.